Le don d’une ancienne patiente de DE L'HGJ LAISSE UN HÉRITAGE DURABLE POUR DES SOINS EXCEPTIONNELS FUTURS

Pour Lyette Soucy, l’Hôpital général juif (HGJ) est synonyme de médecine performante et avant-gardiste. C’est ce qui l’a convaincue de faire un legs testamentaire à cette institution.

En 2019, après avoir passé un examen de routine pour le dépistage du cancer du sein, son médecin la référa à l’HGJ pour se soumettre à des examens plus approfondis.

« J’ai subi trois biopsies qui se sont déroulées sans que j’éprouve la moindre douleur. J’ai été très satisfaite des soins médicaux qui m’ont été prodigués par la Dre Francesca Proulx et son équipe du Service de radiologie de l’HGJ. J’ai découvert sur-le-champ l’excellence médicale de cet établissement de santé montréalais. Celui-ci compte dans ses rangs des sommités mondiales dans divers champs médicaux. Pendant les quelques heures que j’ai passées dans les services où j’ai été traitée, j’ai constaté qu’ils étaient dotés d’équipements médicaux dernier cri. »

Mme Soucy a appris alors que l’HGJ a pu se procurer ces appareils médicaux très sophistiqués grâce aux dons recueillis par sa Fondation.

Souhaitant en savoir davantage sur les besoins de l’HGJ, elle a visité trois départements : Neurologie, Oncologie et Néonatalogie. « Une majorité de Québécois sont persuadés que le gouvernement défraie intégralement les coûts inhérents à notre système de santé. C’est une perception très erronée de la réalité. Ils ignorent le travail admirable et colossal accompli par les fondations des grands hôpitaux, dont celle de l’HGJ, qui fait une grande différence dans la vie des patients qu’il soigne. »

Après cette visite qui l’a grandement marquée, Mme Soucy a exploré sérieusement la possibilité de faire un legs testamentaire à la Fondation de l’HGJ. « J’ai vite compris l’impact positif pour l’HGJ de pouvoir compter sur les donateurs de sa Fondation. »

Pour Mme Soucy, il est impératif que son legs testamentaire reflète ses convictions personnelles. « Je veux m’assurer que mon argent durement gagné et sagement géré lors de mon vivant servira au bien-être collectif de notre société et sera utilisé avec prudence par mes héritiers. De plus, ce don testamentaire me permettra de faire une différence importante dans la vie d’un grand nombre de patients. Il me procurera aussi l’énorme satisfaction d’avoir accompli quelque chose hors du commun durant mon existence. »

Mme Soucy fait entièrement confiance à la Fondation de l’HGJ pour gérer son legs testamentaire. « Cette Fondation jouit d’une réputation solide et bien établie. J’ai opté pour un fonds de dotation, dont les usufruits annuels seront affectés au financement de projets spécifiques. Par ailleurs, la Fondation sera mon exécuteur testamentaire. »

Entre-temps, Mme Soucy a fait un don à l’HGJ, qu’elle qualifie de « modeste », dont elle est très fière. Il a permis l’achat d’un nouvel appareil médical servant à dépister le cancer du sein. « L’instrument en question permettra de traiter 600 femmes par année pendant 5 ans. Ces petits outils technologiques peuvent faire des miracles. Ils contribuent certes à renforcer la grande renommée de l’HGJ. »

Pour en savoir plus sur le don testamentaire, cliquez ici

Dernière mise à jour en mai 2021

“I was very impressed by the organization of these departments, their state-of-the-art medical equipment and the major advances they make every day in the field of medical research…I could clearly see the positive impact on the JGH by becoming a legacy donor to the Foundation.”

— Lyette Soucy, Donor

Le fils d’anciens patients de l’HGJ laisse l’excellence des soins en héritage aux prochaines générations

La puissance du don planifié est indéniable. Si l’expression « transmettre un héritage » possède une signification différente et très personnelle pour chacun de nous, l’héritage permet à tous de laisser une empreinte sur l’avenir. Et c’est ce qu’a compris Yoav Ifergan en voulant rendre hommage à ses parents, tous les deux d’anciens patients de l’Hôpital général juif

« Ma mère est la personne qui m’a le plus influencé dans la vie et à qui j’aimerais ressembler. Elle m’a appris à donner au suivant, déclare Yoav. Ma mère a malheureusement succombé à la maladie il y a plusieurs années. Cependant, son esprit de bienveillance et de générosité demeure toujours en moi. »

Les parents de Yoav ont été, tous les deux, soignés à l’HGJ : sa mère y allait et y revenait par intermittence pour des traitements alors son père y a été hospitalisé à trois reprises.

« La première fois, il a été hospitalisé pour un pontage, explique Yoav. La seconde fois, la situation s’était aggravée. Il a été victime d’un accident vasculaire cérébral. »

Pendant que le père de Yoav récupérait à l’Unité des soins intensifs depuis plus d’un mois, les médecins ne lui accordaient que 50 % de chances de survie. Une infection avait suivi son accident vasculaire cérébral.

« Par un pur miracle, mon père a réussi à surmonter ses deux problèmes en même temps, et ce, sans en conserver de séquelles. Les médecins et le personnel infirmier qui le soignaient ont tout simplement été merveilleux. Quand vous traversez une épreuve aussi traumatisante, ce n’est qu’en y repensant, des années plus tard, que vous réalisez à quel point les médecins et le personnel infirmier avaient été extraordinaires. »

« Jusqu’à ce jour, mon père affirme que le personnel de l’Hôpital général juif lui a sauvé la vie. Si je fais un don planifié à l’HGJ, c’est en partie en guise de reconnaissance pour la façon dont mes parents y ont été traités. Ce don est pour moi une façon de transmettre certains principes et valeurs de ma mère aux futures générations de patients et de patientes. »

Il y a plusieurs façons de soutenir la Fondation de l’HGJ en faisant un don planifié, la plus courante étant le don testamentaire. Ce type de don représente environ 90 % de tous les dons planifiés faits au Canada. Il s’agit essentiellement d’un don provenant d’un testament ou d’une fiducie; il peut prendre la forme de biens immobiliers, de pourcentage d’une succession, de titres cotés en bourse ou d’argent comptant. Les fonds seront alloués selon les instructions que vous aurez données — pour un soutien ponctuel ou à perpétuité à des départements ou à des programmes précis ou encore pour une utilisation à la discrétion de l’Hôpital.

Les dons de Yoav serviront à deux secteurs particuliers de l’Hôpital. Alors que l’un d’eux, un don général, sera accordé aux besoins prioritaires de l’Hôpital, l’autre ira à l’Unité des soins intensifs. 

« Je vois l’Unité des soins intensifs comme un endroit qui exige de l’équipement sophistiqué. Une infirmière doit y être présente 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. La technologie y côtoie la bienveillance et la tendresse humaines », déclare Yoav.

« En fin de compte, mon don sera utile à la communauté et sauvera des vies. Et cela n’a pas de prix. »

Pour en savoir plus sur le don testamentaire, cliquez ici

Avril 2021

“I was very impressed by the organization of these departments, their state-of-the-art medical equipment and the major advances they make every day in the field of medical research…I could clearly see the positive impact on the JGH by becoming a legacy donor to the Foundation.”

— Lyette Soucy, Donor