Ouverture du CETAC nouvellement agrandi

L'Hôpital général juif célèbre l'ouverture de son Centre d'excellence en thrombose et anticoagulation nouvellement agrandi, une réalisation rendue possible grâce à l'appui exceptionnel de Sanofi Canada

Le Centre fournira ce qu'il y a de meilleur concernant les soins, la recherche et la formation afin de prévenir les caillots sanguins et d'assurer la sécurité en matière d'anticoagulation

Montréal, Québec, le 9 mai 2018 – L'Hôpital général juif a annoncé aujourd'hui l'ouverture de son Centre d'excellence en thrombose et anticoagulation (CETAC) nouvellement agrandi. Ce nouveau centre jettera les bases visant à améliorer la sensibilisation, la prévention, la recherche, la formation, le diagnostic et le traitement de la thrombose ainsi qu'à contrer les complications qui y sont associées, non seulement à l'HGJ, mais dans tout le système de la santé du Québec.

Le Centre a pour mandat d'assumer un rôle de leadership et de guide auprès d'autres établissements et agences du Québec afin d'appuyer les initiatives en matière de prévention et de traitements de la thrombose. Le financement du Centre a été rendu possible grâce à la Fondation de l'HGJ et à Sanofi Canada. À cet effet, la Dre Susan Kahn, directrice du CETAC, a indiqué: « Notre partenariat fructueux avec Sanofi Canada et le généreux soutien de la communauté permettront au Centre d'excellence en thrombose et anticoagulation (CETAC) récemment agrandi de jouer un rôle de premier plan dans la réduction de la mortalité et de la morbidité liées à la thrombose tout en allégeant le fardeau socioéconomique, tant à l'HGJ que dans tout le système de santé du Québec. »

L'implantation du CETAC dans une installation spécialisée et plus vaste permettra de rationaliser la prestation des soins, d'améliorer l'acheminement du travail et de renforcer la collaboration dans le domaine de la recherche. Nos efforts concertés, axés sur les soins cliniques, la formation et la recherche en matière de sécurité liée à l'anticoagulation, amélioreront l'état de santé de nombreux patients à l'HGJ, tenus de prendre des anticoagulants. Situé au troisième étage du pavillon B, le nouveau CETAC regroupe, grâce à son expansion, toutes les activités de formation et de recherche ainsi que les activités cliniques dans un seul site spécialisé.

« Sanofi est fier d'appuyer le Centre d'excellence en thrombose et anticoagulation (CETAC) de l'Hôpital général juif, a affirmé Paul-François Cossa, directeur général, Médecine générale et Produits établis chez Sanofi Canada. Notre soutien s'inscrit dans le cadre de notre engagement à investir dans des initiatives qui améliorent la qualité de vie des Canadiens. Pour Sanofi, l'éducation des patients est une priorité importante, son objectif étant de les aider de même que leur famille à un moment critique. »

Prévention et sensibilisation : la clé pour sauver des vies

« La thromboembolie veineuse (TEV) se classe au troisième rang des affections cardiovasculaires les plus fréquentes, derrière la crise cardiaque et l'accident vasculaire cérébral (AVC) », explique la Dre Susan Kahn, directrice du CETAC, ajoutant qu'un Canadien sur quatre meurt de causes liées aux caillots sanguins. « Chaque année, la TEV est à l'origine de plus de décès que le cancer du sein, le VIH et les accidents d'automobile réunis. Ces complications posent de graves problèmes de santé qui doivent être traités de façon méthodique dans une installation de pointe, où nous pouvons orienter notre action vers la prévention, la sensibilisation des patients et, finalement, sauver des vies. »

« Le manque d'installation spécialisée et de financement forçait les patients à s'entasser dans les couloirs à cause du nombre insuffisant de salles d'examen et de salles d'attente », rappelle le Dr Blostein, chef adjoint de la Division d'hématologie et d'oncologie de l'HGJ et chercheur principal à l'Institut Lady Davis (ILD). « L'espace était insuffisant pour embaucher un pharmacien spécialisé en anticoagulation ou pour former des médecins (boursiers) et des étudiants diplômés. Notre équipe clinique, nos chercheurs et même nos services étaient éparpillés dans tout l'Hôpital. Maintenant, tout cela a changé grâce à l'expansion du nouveau centre. »

Parmi les premiers au Canada à développer un protocole de prévention de la TEV

L'HGJ a été parmi les premiers établissements de santé au Canada à mettre au point un protocole dans tout l'hôpital visant à identifier les patients exposés à un risque de TEV et à établir quelles mesures préventives il convenait d'appliquer. Depuis 1998, l'HGJ a créé un programme unique et multidisciplinaire sur les maladies thrombotiques. Ses composants en matière de soins, de formation, d'éducation et de recherche, reconnus à l'échelle internationale, sont sans précédent au Québec et figurent parmi les trois premiers programmes au Canada. « Nous avons fait œuvre de pionniers dans la mise au point de protocoles de prévention contre la TEV et de lignes directrices sur l'anticoagulation à l'échelle nationale et internationale », affirme la Dre Kahn, fondatrice et directrice du CETAC.

« Nous sommes actuellement en bonne position pour poursuivre nos activités cliniques et recruter un plus grand nombre de patients pour nos études sur la thrombose, ajoute-t-elle. L'expansion du Centre nous permettra de mesurer le résultat des traitements par des sondages sur la satisfaction des patients et par d'autres moyens. Ces mesures sont indispensables pour évaluer les moyens pharmacologiques et non pharmacologiques susceptibles de réduire les risques de thrombose veineuse profonde (TVP) et d'embolie pulmonaire (EP) et pour assurer l'amélioration continue de nos interventions. »

18-1096_CETAC_Sanofi.jpg
(From left) Dr Lawrence Rosenberg, président-directeur général du CIUSSS Santé Centre-Ouest Montréal, Eddy Wiltzer, président du conseil de la Foundation de l'HGJ, Dre Susan Kahn, fondatrice et directrice du CETAC, Dr Andrew Hirsch, chef de la Division de médecine pulmonaire et chercheur à l'Institut Lady Davis (ILD), Larry Sidel (à l'arrière), vice-président sénior et chef du dévelopment, Fondation de l'HGJ, Paul-François Cossa, directeur général de Sanofi GEM Canada, Dre Maral Koolian (à l'arrière), interniste, Dr Mark Blostein, chef adjoint de la Division d'hématologie et d'oncologie et chercheur principal à l'ILD, et Dre Vicky Tagalakis, épidémiologiste clinique et interniste, directrice associée, Centre d'épidémiologie clinique de l'ILD.